LES RENCONTRES DE BELLEPIERRE St Denis de La Réunion

http://www.lrdb.fr/

Conférence (4. L'hermaphrodisme)

Les Rencontres de Bellepierre

2008-2009

« Genres & générations »

___________________________________

 

Mercredi 4 mars 2009, 18h00

 

« Dans un autre genre, l’hermaphrodisme : approches sociologique et littéraire »

 

 Attila.JPG AudreyD1 [320x200].jpgDizierA.jpg  HermaB.jpg

 Attila Cheyssial

 Audrey Darbefeuille

 Louis Dizier

 Herma, Cheyssial

 

Hermaphrodisme, androgynie, intersexualité, transsexualité… Si ces mots renvoient à un genre flou et fluide, les définitions ne sont pas toujours plus précises. Mais cette difficulté à dire ne cache-t-elle pas plutôt un refus coupable d’accepter la diversité en taxant de monstruosité ou de déviance tout ce qui ne rentre pas dans notre normalité binaire ? La transphobie n’est-elle pas une nouvelle peur (ou haine) de la différence ?

 

 

Audrey Darbefeuille, étudiante CPGE, 2e année.

« Du joli mythe d’Hermaphrodite à la triste réalité de la transphobie ».

La belle ascendance d’Hermaphrodite n’annonçait pas le destin beaucoup plus sordide des hermaphrodites. L’hermaphrodisme est l’occasion de s’interroger sur la normalisation sexuelle ; cela nous renvoie à notre incapacité à tolérer la diversité. + ou −, il faut choisir !

 

 

Attila Cheyssial, architecte, sociologue et peintre

« Quand j’ai rencontré Herma… »

Hermaphrodisme : n. m. BIOL. Présence, chez un même individu, des organes reproducteurs des deux sexes, (Le Petit Larousse). Cette définition lapidaire est complétée par celle des noms propres : Hermaphrodite MYTH. GR. Enfant d’Hermès et d’Aphrodite, à la fois mâle et femelle.

Ces deux définitions décrivent un arc de connaissances et de représentations qui associe dans la même inquiétude l’hermaphrodisme simultané et la transsexualité dans le monde animal, la tératologie du vivant, les genres suivant les cultures, les mythes et symboles, la Genèse, l’hermétisme, le Rebis, la littérature de Platon à Genet… L’hermaphrodisme entrouvre une multitude de portes vers des champs de questionnement très actuels, il appose ainsi la théorie de l’évolution, le créationnisme, le tantrisme, dans la quête de la transcendance.

 

Louis Dizier, professeur de lettres

« Comment dire et écrire l’hermaphrodisme ? »

L'intérêt de l'hermaphrodisme en littérature concerne moins le signifié (le récit en lui même) que le signifiant (le travail de l'écriture ), car la tension interne des textes qui mettent en scène ce personnage équivoque suppose de la part du lecteur une interprétation, et de la part de l'écrivain, évidemment, une pratique de l'écriture non prédicative, ambiguë, fluide. Cette stratégie de l'évitement se retrouve dans la littérature fantastique, haut lieu, également, de l'ambigüité.

Bibliographie : Roland Barthes, S/Z, Points Seuil ; Balzac, Sarrasine ; Todorov, Introduction à la littérature fantastique, Points, Seuil

 

 

 

Petite bibliographie récente autour de l’hermaphrodisme

 

Histoire : Luc Brisson, Le Sexe incertain, Androgynie et hermaphrodisme dans l’Antiquité gréco-romaine, Les Belles Lettres, (1997), 2008, 180 pages.

Témoignage : Axel Léotard, Mauvais genre, Éditions Hugo et Cie, 2009

 

Glossaire autour du transgenre sur le site Trans-aide.

Un site : Genres Pluriels.

Un film : XXY, Lucia Puenzo, 2007.