"Tu ne peux pas te relire mais tu peux signer",    R. Char

--- PRESENTATION ---

ECRIVAINS

2010-11 NORMAL

2009-10 DON ECHANGE

2008-09 LE GENRE

2007-08 LA VILLE

2006-07 LE POLITIQUE
+ 0. PRESENTATION
+ 1. Philosophie et politique
+ 2. Architecture & politique
+ 3. Sociologie & politique
+ 4. Théâtre & politique
+ 5. Entreprise et politique
+ 6. Psychanalyse (intro.)
+ 7. Psychanalyse politique
+ 8. Histoire et politique
+ 9. Economie et politique
+ I0. Art et politique

Brèves (archives)

Recherche





 Weil.jpg 

Patrick Weil sur lrdb.fr :

« Des liens se sont tissés entre hier et aujourd’hui », mis en ligne en février 2007

 

 

 

Site personnel

 

Diplômé de l’ESSEC, docteur en sciences politiques, Patrick Weil (1956) est directeur de recherche au CNRS, au Centre d’Histoire Sociale du xxe siècle, Université Paris I-Sorbonne.

Chercheur reconnu pour l’originalité et la rigueur de ses travaux, il est aussi de ceux qui essaient de rapprocher le savant des lieux de décisions politiques, il a travaillé au Secrétariat d’État aux Immigrés en 1981, plus tard, missionné par Lionel Jospin, il lui a remis un rapport « pour une politique de l’immigration juste et efficace », (1997) qui a largement inspiré la loi du 16 mars 1998 ; plus récemment encore, le 12 juin 2006 au Cercle Condorcet de Paris, il a fait des propositions à appliquer au cas où la gauche aurait remporté les élections présidentielles en 2007, « le droit d’aller-retour ».

C’est aussi un homme public, présent dans les médias. Il fait partie des « Amis de Ségolène » et a soutenu sa candidature. Il a récemment initié une pétition (avec Jean-François Amadieu) contre les statistiques ethniques, « engagement républicain contre les discriminations », Libération, 23 février 2007.

Le 18 mai 2007 il a quitté les instances de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration pour protester contre le rapprochement tendancieux entre l’identité nationale et l’immigration.

Champs de recherche

Il occupe trois champs de recherche principaux mais intimement liés : les questions de l’immigration et de la nationalité, de la laïcité et de la discrimination.

Nationalité et immigration.

Il s’est attaché à retracer l’histoire de la nationalité française, « objet de croyances plus que de connaissance », remettant en question nombre d’opinions infondées. La France n’a pas toujours été la patrie du droit du sol, c’est elle qui a inventé le droit du sang ; elle n’a pas toujours été une terre d’émigration rêvée ; la nationalité ne s’est pas toujours accompagnée des droits civiques, par exemple pour les Musulmans d’Algérie qui devaient passer par une procédure de naturalisation contraignante ; il a fallu attendre 1973 pour que hommes et femmes soient égaux en matière de nationalité…

Plus récemment Patrick Weil s’est opposé à la politique gouvernementale de l’immigration, notamment sur la question des quotas, comme en atteste un échange épistolaire public (Le Monde, 13 juillet 2005, puis en février mars 2006 et en août septembre 2006) avec Nicolas Sarkozy (on trouvera ces lettres sur son site).

Laïcité et diversité religieuse.

Il a aussi été membre du Haut conseil à l’intégration puis de la Commission indépendante sur l’application du principe de laïcité dans la République (juillet-décembre 2003), dite Commission Stasi. Arrivé avec l’idée qu’il n’y avait pas lieu de légiférer en la matière, il fut pourtant de ceux qui, après plusieurs mois d’auditions et d’échanges, recommandèrent l’interdiction des signes et tenues religieux ostensibles dans les écoles, collèges et lycées publiques. Il s’en est expliqué dans un article paru dans la revue Esprit, janvier 2005 (reproduit sur son site, « lever le voile »). « Le succès historique du modèle français, écrit-il, a résidé dans le fait qu’il a donné la priorité à la protection des individus par l’État contre toute pression de groupes religieux. Paradoxalement, son futur repose dans sa capacité à s’adapter et respecter la diversité culturelle et religieuse, et de ne pas la considérer comme un fardeau mais comme un défi et une opportunité ».

Discrimination et colonialisme.

Ces réflexions sur la laïcité ont aussi été l’occasion pour lui de réfléchir à la question de la discrimination raciale et de dénoncer un trou de mémoire colonial, dans les programmes d’histoire.

Il est de ceux qui en appellent à une politique d’affirmative action à la française. Les discriminations ethniques, sociales, religieuses et géographiques perdurent ou s’accentuent, s’opposant à l’un des principes républicains, mais on ne saurait se contenter de dénoncer ces atteintes de principe, il faut « faire de l’égalité une politique » (Le Monde, 31/12/2004, « un plan pour l’égalité »)

Bibliographie.

[Bibliographie plus complète sur son site]

 

Liberté, égalité, discriminations. L’“identité nationale” au regard de l’histoire, Grasset, 2008, 224 pages.

Compte-rendu de Sami Naïr sur le site nonfiction.fr

Politiques de la laïcité au xxe siècle, (dir.), PUF, 2007, 631 p.

Managing Migration. The promise of cooperation, (coll.), Lexington Books, 2006, 275 p.

L’Étranger en questions. Du Moyen-âge à l’an 2000, (coll., dir. avec M.-C. Blanc-Chaléard et Stéphane Dufoix), Éditions Le Manuscrit, 2005,

La République et sa diversité. Immigration, intégration, discrimination, Seuil, 2005, 111 p.

L’Esclavage, la colonisation, et après…, (dir. avec Stéphane Dufoix), PUF, 2005, 628 p.

CR par la section d’économie de l’ENS Lettres et Sciences Humaines, Olivia Ferrand.

Qu’est-ce qu’un français ? Histoire de la nationalité française depuis la Révolution, (2002), Gallimard, Folio, n. é. 2005, 651 p.

Premières pages sur le site des éditions Grasset.

La France et ses étrangers. L’aventure d’une politique de l’immigration de 1938 à nos jours, (1991), Gallimard, n. é. 2005, 579 p.

Article

[On trouvera de nombreux articles en ligne sur son site]

« L’immigration : enjeux de la nouvelle loi », Cercle de Condorcet, synthèse de la conférence du 12 juin 2006, synthèse F. Le Berre et G. Petiot.

Entretiens

« Les limites de l’immigration choisie », Débat, Le Monde, 09/05/2006.

« Immigration : Sarkozy crée le désordre », Tribunes socialistes, 6 février 2006, sur le site LDH, section Toulon.

« La crise du principe d’égalité dans la société française », Recherche socialiste n°23, juin 2003.

« La nation est une grande famille », Christian Makarian, L’Express, 11/04/2002, à l’occasion de la publication de Qu’est-ce qu’un français ?

« Le chercheur et la décision politique », 26 mai 1998, Ceri Sciences Po.

Vidéo

Extrait d’un entretien sur FR3 à propos du racisme, 06/01/1994. D’autres extraits sur le site de l’INA.


Date de création : 17/03/2007 16:51
Dernière modification : 07/03/2008 18:39
Catégorie :
Page lue 1447 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page


En bref / En marge

Depuis décembre 2006

   visiteurs

   visiteurs en ligne


La_Revue, n°6

La_Revue, n°5

La_Revue, n°4

La_Revue, n°3

La_Revue, n°2

La_Revue, n°1

Océan Indien - voire +

^ Haut ^

Responsable et coupable : Arnaud Sabatier

Rigoureuse mise en œuvre : Patrick Boissière

Amicale assistance technique : Richard Muller

Affectueuse hotline polyvalente : Timothée Sabatier

Avec le concours généreusement efficace d’Icare de chez GuppY

GuppY, un créateur de site très recommandable


  Site créé avec GuppY v4.5.19 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL

Document généré en 0.81 seconde