« Relever le défi des choses au langage »,    F. Ponge

--- PRESENTATION ---

ECRIVAINS

2010-11 NORMAL

2009-10 DON ECHANGE

2008-09 LE GENRE

2007-08 LA VILLE

2006-07 LE POLITIQUE
+ 0. PRESENTATION
+ 1. Philosophie et politique
+ 2. Architecture & politique
+ 3. Sociologie & politique
+ 4. Théâtre & politique
+ 5. Entreprise et politique
+ 6. Psychanalyse (intro.)
+ 7. Psychanalyse politique
+ 8. Histoire et politique
+ 9. Economie et politique
+ I0. Art et politique

Brèves (archives)

Recherche





2012 - Vues d'ailleurs - 3. Louis BRAUQUIER

Les Rencontres de Bellepierre                Le Théâtre du Grand Marché

 

 

 

CONFÉRENCE

 

 

 

 

 

 

Brauquier.jpg

 

 

 

 

 

 

Louis Brauquier

 

 

 

présenté par

 

Guy Robert

 

accompagné de

Pierre Roche à la clarinette

 

Théâtre du Grand Marché, St Denis

 

15 décembre 2011, 18h30

 

 

 

Eh bien ! c’est dit, je pars ; les grands embarcadères Grinceront sous mes pas.

Je donne rendez-vous au prochain hémisphère,

Au café de l’endroit

 

 

Né à Marseille en 1900, Louis Brauquier, agent des Messageries Maritimes de 1926 à 1960, fut en poste à Sydney, Nouméa, Shangaï, Colombo, Diego Suarez, Alexandrie... Mais il fut d’abord poète : poète de la mer, poète des départs et des escales, des épaves et des voyages. Il a chanté les mouvements du navire, la vie des marins, la noblesse des ports, les rotations des cargaisons. Rêvant de quitter son port de naissance, c’est à Marseille pourtant qu’il a dédié nombre de ses poèmes. L’exil est la source de son inspiration ; la nostalgie de son port natal et l’émotion du retour sont au cœur de son œuvre.

Arrivé à la cinquantaine, il délaissa quelque peu la poésie pour la peinture, mais obtint néanmoins en 1971 le Grand Prix de poésie de l’Académie française. Il mourut à Marseille en 1976, peu connu mais entouré de nombreux amis. « Mon ami Brauquier connaissait la gloire d’être l’un des plus grands poètes vivants méconnus et s’en trouvait orgueilleusement bien… » écrivit joliment Jules Roy.

Tous ses poèmes sont regroupés en un seul recueil, Je connais des îles lointaines, aux éditions de la Table ronde. Les titres déjà sentent la mer et l’ailleurs : « Liberté des mers », « Et l’au-delà de Suez », « Eau douce pour navires », « Bar d’escale », « Feux d’épaves »…

 

Guy Robert, directeur-adjoint du théâtre du Grand Marché, de nationalité marseillaise, lira ou chantera son poète ; il sera accompagné du clarinettiste Pierre Roche.

_____________________________________________________

Prochaine conférence-lecture : Saint-John Perse présenté par Serge Meitinger, le 1er mars 2012

Lettre d’information : abonnez_moi@lrdb.fr   Renseignements : 0262 20 33 99


Date de création : 12/12/2011 07:19
Dernière modification : 12/12/2011 21:00
Catégorie : 2012 - Vues d'ailleurs
Page lue 3980 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page


En bref / En marge

Depuis décembre 2006

   visiteurs

   visiteurs en ligne


La_Revue, n°6

La_Revue, n°5

La_Revue, n°4

La_Revue, n°3

La_Revue, n°2

La_Revue, n°1

Océan Indien - voire +

^ Haut ^

Responsable et coupable : Arnaud Sabatier

Rigoureuse mise en œuvre : Patrick Boissière

Amicale assistance technique : Richard Muller

Affectueuse hotline polyvalente : Timothée Sabatier

Avec le concours généreusement efficace d’Icare de chez GuppY

GuppY, un créateur de site très recommandable


  Site créé avec GuppY v4.5.19 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL

Document généré en 0.8 seconde