« Que ce monde demeure, / Que la feuille parfaite / Ourle à jamais dans l'arbre / L'imminence du fruit ! »,   Y. Bonnefoy

--- PRESENTATION ---

ECRIVAINS

2010-11 NORMAL

2009-10 DON ECHANGE

2008-09 LE GENRE

2007-08 LA VILLE

2006-07 LE POLITIQUE
+ 0. PRESENTATION
+ 1. Philosophie et politique
+ 2. Architecture & politique
+ 3. Sociologie & politique
+ 4. Théâtre & politique
+ 5. Entreprise et politique
+ 6. Psychanalyse (intro.)
+ 7. Psychanalyse politique
+ 8. Histoire et politique
+ 9. Economie et politique
+ I0. Art et politique

Brèves (archives)

Recherche





Histoire Fr - Le Chemin des Dames

Le 16 avril 1917 commence la bataille du Chemin des Dames, également appelée offensive Nivelle du nom du général. Il s’agissait de réaliser une rupture du front allemand ; les gains furent dérisoires pour un bilan humain catastrophique. Le sentiment de massacre stérile, de boucherie immonde et inutile donna lieu à de nombreuses mutineries.

 

Un site

Le portail du Chemin des Dames.

 

Deux films

- Les Sentiers de la Gloire (1957) de Stanley Kubrick s’inspire de ces événements.

- Fusillés pour l’exemple est un documentaire de Patrick Cabouat (2003) concernant les soldats condamnés à mort pour désertion, manque de courage ou rébellion.

 

Un poème.

« Comme le chantaient les hommes en descendant du Chemin des Dames :

Jean de Nivelle nous a nivelés / Et Joffre nous a offerts à la guerre !

Et Foch nous a fauchés… / Et Pétain nous a pétris…

Et Marchand ne nous a pas marchandés… / Et Mangin nous a mangés ! »

Blaise Cendrars (1887-1961), La main coupée.

 

Une chanson.

Quand au bout d’huit jours, le r’pos terminé, / On va r’prendre les tranchées,

Notre place est si utile / Que sans nous on prend la pile.

Mais c’est bien fini, on a assez, / Personn’ ne veut plus marcher,

Et le cœur bien gros, comm’ dans un sanglot / On dit adieu aux civ’lots.

Même sans tambour, même sans trompette, / On s’en va là haut en baissant la tête…

Refrain :

Adieu la vie, adieu l’amour, / Adieu toutes les femmes.

C’est bien fini, c’est pour toujours, / De cette guerre infâme.

C’est à Craonne, sur le plateau, / Qu’on doit laisser sa peau

Car nous sommes tous condamnés, / C'est nous les sacrifiés !

Huit jours de tranchées, huit jours de souffrance, / Pourtant on a l’espérance

Que ce soir viendra la r’lève / Que nous attendons sans trêve.

Soudain, dans la nuit et dans le silence, / On voit quelqu’un qui s’avance,

C’est un officier de chasseurs à pied, / Qui vient pour nous remplacer.

Doucement dans l’ombre, sous la pluie qui tombe / Les petits chasseurs vont chercher leurs tombes

refrain

C’est malheureux d’voir sur les grands boul’vards / Tous ces gros qui font leur foire ;

Si pour eux la vie est rose, / Pour nous c’est pas la mêm’ chose.

Au lieu de s’cacher, tous ces embusqués, / F’raient mieux d’monter aux tranchées

Pour défendr’ leurs biens, car nous n’avons rien, / Nous autr’s, les pauvr’s purotins.

Tous les camarades sont enterrés là, / Pour défendr’ les biens de ces messieurs-là.

Ceux qu’ont l’pognon, ceux-là r’viendront, / Car c’est pour eux qu’on crève.

Mais c’est fini, car les troufions / Vont tous se mettre en grève.

Ce s’ra votre tour, messieurs les gros, / De monter sur l’plateau,

Car si vous voulez faire la guerre, / Payez-la de votre peau !

Ce texte anonyme, La Chanson de Craonne, est la reprise adaptée d’une valse populaire Bonsoir m’amour (Charles Sablon) par des soldats qui en ont fait une chanson antimilitariste. D’abord transmise oralement, elle connaît de nombreuses versions avant d’être imprimée sous cette forme en 1919 par le militant communiste Paul Vaillant-Couturier. Maxime Le Forestier l’a chantée récemment.


Date de création : 15/04/2007 22:08
Dernière modification : 07/07/2007 15:16
Catégorie : Histoire Fr
Page lue 5017 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page


En bref / En marge

Depuis décembre 2006

   visiteurs

   visiteurs en ligne


La_Revue, n°6

La_Revue, n°5

La_Revue, n°4

La_Revue, n°3

La_Revue, n°2

La_Revue, n°1

Océan Indien - voire +

^ Haut ^

Responsable et coupable : Arnaud Sabatier

Rigoureuse mise en œuvre : Patrick Boissière

Amicale assistance technique : Richard Muller

Affectueuse hotline polyvalente : Timothée Sabatier

Avec le concours généreusement efficace d’Icare de chez GuppY

GuppY, un créateur de site très recommandable


  Site créé avec GuppY v4.5.19 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL

Document généré en 1.08 secondes