« La colère des escargots est-elle perceptible ? »,   F. Ponge

--- PRESENTATION ---

ECRIVAINS

2010-11 NORMAL

2009-10 DON ECHANGE

2008-09 LE GENRE

2007-08 LA VILLE

2006-07 LE POLITIQUE
+ 0. PRESENTATION
 -  1. Philosophie et politique
+ 2. Architecture & politique
+ 3. Sociologie & politique
+ 4. Théâtre & politique
+ 5. Entreprise et politique
+ 6. Psychanalyse (intro.)
+ 7. Psychanalyse politique
+ 8. Histoire et politique
+ 9. Economie et politique
+ I0. Art et politique

Brèves (archives)

Recherche





1. Philosophie et politique - Pour aller plus loin

Hannah Arendt


ÉLÉMENTS BIOGRAPHIQUES

1906     naissance près de Hanovre en Allemagne dans une famille juive laïque et progressiste
1921     scolarité brillante, intérêt précoce pour la philosophie, lit Kant et Kierkegaard
1924     étude de théologie à l’université de Marbourg, rencontre le professeur Heidegger
1925     liaison avec Heidegger qu’elle assiste dans sa rédaction d’Être et temps
1926     étude de philosophie à l’université de Heidelberg avec Karl Jaspers
1927     commence sa thèse sur le concept d’amour chez Augustin avec Jaspers
1929     mariage avec Günther Stern
1933     Hitler devient chancelier
              Hannah et sa mère sont arrêtées puis relâchées ; elles quittent l’Allemagne
             émigration : Tchécoslovaquie, Suisse, France.
1934    travaille pour des organisations sionistes ; rencontre Brecht, Benjamin
1939    déclaration de guerre
1940    mariage avec Heinrich Blücher
             internée dans le camps de Gurs (Pyrénées) comme réfugiée allemande, s’échappe 
             défaite de la France ; Pétain signe l’armistice
1941    Hannah et son mari rejoignent le Portugal et de là New York
1942    conférence de Wannsee, mise en œuvre de « la solution finale de la question juive »
1943    travaille aux Origines du totalitarisme qu’elle appelle alors encore Les éléments de la honte. Antisémitisme, impérialisme, racisme ou Les Trois piliers de l’enfer.
1951    parution des Origines du totalitarisme qui la rend célèbre
             Apatride depuis 18 ans, Hannah Arendt obtient la nationalité américaine
1958    publication de La condition de l’homme moderne.
1961    publication de La crise de la culture.
              Arendt suit le procès d’Eichmann, qui sera condamné et pendu en 1962
1963     publication de Eichmann à Jérusalem : rapport sur la banalité du mal, donne lieu à une
          polémique violente et durable
             professeur de philosophie politique à l’université de Chicago
1968    professeur de philosophie politique à la New School for Social Research, New York
1968     suit les mouvements étudiants américain et français, elle écrit à Cohn-Bendit : « je suis
          convaincue que tes parents, surtout ton père [qu’elle a connu], seraient très fiers de toi
1975     elle meurt à New York laissant inachevé son dernier livre La vie de l’esprit, publié en 1978


BIBLIOGRAPHIE
     Quelques œuvres d’Arendt
Les Origines du totalitarisme. Eichmann à Jérusalem, Gallimard, coll. « Quarto », 2002.
[1600 pages, remarquable travail, introduction, notes, dossiers, correspondances, bibliographie…]
     Ou en éditions séparées, les trois parties des Origines :
[attention à choisir les traductions les plus récentes]
Sur l’antisémitisme, Le Seuil, Points, 2005 ; L’impérialisme, Le Seuil, Points, 2006 ; Le Système totalitaire, Le Seuil, Points, 2005
Eichmann à Jérusalem. Rapport sur la banalité du mal, Gallimard, 2002.
La Crise de la culture. Huit exercices de pensée politique, Gallimard, coll. Idées, 1989
Condition de l’homme moderne, Pocket, 1998.
La vie de l’esprit, P.U.F., 1999

     Biographies :
Laure ADLER, Dans les pas de Hannah Arendt, Gallimard, 2005
[Travail documenté, de lecture agréable, mais qui donne beaucoup d’importance à la liaison amoureuse avec Heidegger]
Michèle-Irène BRUDNY, Hannah Arendt : essai de biographie intellectuelle, Grasset, 2006
[Ce qu'il y a de plus récent, par une de ses traductrices qui a eu connaissance de documents encore inédits]
Elizabeth YOUNG-BRUEHL, Hannah Arendt, biographie, Calman-Lévy, 1999
[La biographie de référence, quoique déjà un peu ancienne, 1982]

     Commentaires :
Françoise COLLIN, L'homme est-il devenu superflu ? Hannah Arendt, Odile Jacob, 1999.
[Une des meilleures analyses d’Arendt, centrée sur la profondeur et l’originalité du concept de natalité]
Sylvie COURTINE-DENAMY, Hannah Arendt, Hachette, 1997.
[Commentaire précis des œuvres d’Arendt par une de ses traductrices]
Jean-Claude ESLIN, Hannah Arendt, l’obligée du monde, Michalon, 1997
[Remarquable et très beau petit livre qui va au cœur de l’œuvre]


LIEN INTERNET
Introduction sommaire
http://fr.wikipedia.org/wiki/Hannah_Arendt


Date de création : 28/11/2006 22:49
Dernière modification : 05/01/2007 12:49
Catégorie : 1. Philosophie et politique
Page lue 4877 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page


En bref / En marge

Depuis décembre 2006

   visiteurs

   visiteurs en ligne


La_Revue, n°6

La_Revue, n°5

La_Revue, n°4

La_Revue, n°3

La_Revue, n°2

La_Revue, n°1

Océan Indien - voire +

^ Haut ^

Responsable et coupable : Arnaud Sabatier

Rigoureuse mise en œuvre : Patrick Boissière

Amicale assistance technique : Richard Muller

Affectueuse hotline polyvalente : Timothée Sabatier

Avec le concours généreusement efficace d’Icare de chez GuppY

GuppY, un créateur de site très recommandable


  Site créé avec GuppY v4.5.19 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL

Document généré en 0.8 seconde