« Et que tout le monde à la fin se retrouve sur la tête »,   F. Ponge

--- PRESENTATION ---

ECRIVAINS

2010-11 NORMAL

2009-10 DON ECHANGE

2008-09 LE GENRE

2007-08 LA VILLE

2006-07 LE POLITIQUE
+ 0. PRESENTATION
+ 1. Philosophie et politique
 -  2. Architecture & politique
+ 3. Sociologie & politique
+ 4. Théâtre & politique
+ 5. Entreprise et politique
+ 6. Psychanalyse (intro.)
+ 7. Psychanalyse politique
+ 8. Histoire et politique
+ 9. Economie et politique
+ I0. Art et politique

Brèves (archives)

Recherche





2. Architecture & politique - L'auteur

          Attila Cheyssial est architecte D.P.L.G., urbaniste et docteur en sociologie. Il est chargé d’enseignement à l’École d’architecture du Port. Il vit et travaille à la Réunion où il dirige un cabinet d’architecture et d’urbanisme.

          Il termine ses études, en 1970, au moment de la construction de Grigny-la Grande Borne, (91, Essonne). C’est l’architecte Émile Aillaud qui est chargé, entre 1967 et 1971, de la construction de ces 3775 logements qui verra la commune de Grigny passer de 3000 à 27000 habitants. Cet ensemble de logements sociaux passe alors pour être exemplaire.

          Contrairement à l’avis quasi général, Attila Cheyssial a très tôt le sentiment que ces logements ne sont pas et ne seront jamais des lieux pleinement « habitables ». De fait, la Grande Borne s’est rapidement révélé être une cité difficile, gagnée par ce qu’on a appelé la « sarcellite », ce mal des grands ensembles, et plus généralement « la crise des banlieues ».

          Pour mieux comprendre cette intuition, il s’y installe pendant un an. Cette expérience déterminante sera d’abord à l’origine de son diplôme de fin d’étude, « la restructuration de Grigny ». Elle confirmera son intuition que les raisons structurelles de ces échecs sont probablement moins architecturales que socio ou politico-urbaines. Elle marquera surtout le début de sa méthode socio-urbanistique, méthode participative qui consiste à commencer par rencontrer les habitants concernés, dialoguer, tâcher de les comprendre du dedans, par immersion, à les impliquer dans les projets, en travaillant, par exemple, avec les enfants qui dessineront ou imagineront les espaces qu’ils habiteront…

          Il travaille actuellement sur le projet de restructuration du quartier Ravine Blanche, à Saint Pierre (974) et continue, fidèle à sa méthode, à impliquer les habitants. S’il parle d’urbanisme politique, ce n’est pas au sens où il serait celui d’un parti, mais en ce qu’il se préoccupe, au-delà du contenant, de l’habiter et du co-habiter, bref du vivre-ensemble.


Date de création : 28/11/2006 22:52
Dernière modification : 29/01/2007 10:17
Catégorie : 2. Architecture & politique
Page lue 5142 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page


En bref / En marge

Depuis décembre 2006

   visiteurs

   visiteurs en ligne


La_Revue, n°6

La_Revue, n°5

La_Revue, n°4

La_Revue, n°3

La_Revue, n°2

La_Revue, n°1

Océan Indien - voire +

^ Haut ^

Responsable et coupable : Arnaud Sabatier

Rigoureuse mise en œuvre : Patrick Boissière

Amicale assistance technique : Richard Muller

Affectueuse hotline polyvalente : Timothée Sabatier

Avec le concours généreusement efficace d’Icare de chez GuppY

GuppY, un créateur de site très recommandable


  Site créé avec GuppY v4.5.19 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL

Document généré en 0.8 seconde